Publié : 6 mars 2013

Le latin dès la 5ème

M. Baron, Principal,
Mme Chausserie-Laprée, professeur de Latin

Aux parents d’élèves des classes de 6ème du Collège Marc Chagall

Objet : L’option latin au Collège

Le deuxième trimestre se termine et l’année scolaire prochaine se profile à l’horizon. Votre enfant va pouvoir, en classe de cinquième, commencer l’option latin. Cet enseignement peut constituer pour lui un atout considérable dans son apprentissage au collège. Cette option est facultative. Elle est étalée sur trois ans, de la cinquième à la troisième, au rythme de deux heures hebdomadaires en cinquième puis trois en quatrième et troisième.

Quels bénéfices sont à attendre de l’étude du latin ?

1- Acquérir une meilleure culture générale
L’absence de culture générale est souvent reprochée aux élèves. Or apprendre le latin, c’est remonter aux racines de la culture française et européenne. En effet, la civilisation romaine imprègne la nôtre dans les domaines les plus divers : le droit, la politique, les arts, la littérature et les sciences. En étudiant le latin, votre enfant aura donc la chance de pouvoir se forger une culture générale solide. Il découvrira la civilisation romaine (ses modes de vie et de pensée, son architecture, ses arts, ses techniques…).

2-S’améliorer en français
Saviez-vous que 80 % du vocabulaire français provient du latin ?
On sait qu’aujourd’hui très peu d’élèves maîtrisent correctement la langue française, ce qui les handicape dans toutes les matières. Grâce à l’étude du latin, ils connaîtront les racines des mots, comprendront et retiendront mieux leur sens et leur orthographe. Leur vocabulaire s’enrichira grâce à l’étymologie. Le latin les fera accéder ainsi à un langage plus riche, indispensable pour leurs études. Cette langue, considérée comme "morte", est en effet encore de nos jours un vivier de mots savants : par exemple "ordinateur" en français et "computer" en anglais viennent tous deux du latin !
De plus, l’apprentissage des déclinaisons développe des aptitudes à l’analyse et à la synthèse. En latin ou en grec, en effet, impossible de traduire ou même de comprendre une phrase sans connaître la nature et la fonction du mot. Ainsi, grâce aux cours de latin, la grammaire française se maîtrise peu à peu et s’assimile en profondeur.

3- Apprendre plus facilement les langues vivantes
Le latin est aussi une base très utile à l’apprentissage des langues vivantes comme l’espagnol, le portugais, l’italien ou le roumain mais aussi l’allemand et l’anglais. Votre enfant sera en effet plus sensible au sens des mots, par l’examen de l’étymologie, non seulement dans sa langue, mais également dans d’autres langues vivantes. Ainsi, du latin “ nox, noctis ”, la nuit, pourra-t-il déduire, selon les langues vivantes qu’il aura choisies au collège, les mots “ night ” en anglais, “ nacht ” en allemand, “ notte ” en italien, “ noche ” en espagnol ; il comprendra alors le terme de “ noctambule ” ou “ nocturne ” en français. L’étude du latin est par conséquent la voie idéale pour renforcer la compréhension des mécanismes des langues étrangères mais aussi et surtout du français.

4- Devenir un citoyen averti
Le latin permet également d’éduquer à la citoyenneté, en apprenant aux élèves ce que notre démocratie doit à son ancêtre, la République instituée à Rome au IV-Vè siècle avant notre ère, qui donna le droit de vote et donc de s’exprimer à ses citoyens.

5- Réussir son brevet
Le latin est en outre pris en compte dans le contrôle continu pour l’obtention du Diplôme National du Brevet. En effet, il est précisé au Bulletin Officiel du 5 Octobre 2000 : “ sont également pris en compte, les points obtenus au dessus de la moyenne de dix sur vingt, dans l’un des enseignements optionnels facultatifs choisis par l’élève, à savoir : le latin (ou une langue régionale), le grec... ”. Le latin ne peut donc que faire gagner des points aux élèves pour l’obtention de ce diplôme. Plus tard, pour le Baccalauréat, la note de latin très largement en dessus de la moyenne, s’avère parfois bien utile pour atteindre la mention supérieure (mention elle-même nécessaire pour l’entrée dans certaines écoles), d’autant que le coefficient de l’épreuve facultative de langues anciennes au baccalauréat est tout récemment passé de 2 à 3.

Certes, votre enfant ne viendra pas faire du latin pendant trois ans dans le seul but de gagner des points au Brevet ou au Baccalauréat, mais en plus d’un apprentissage de la rigueur, des inestimables acquisitions de vocabulaire, de grammaire, de civilisation que le latin apporte, votre enfant verra son travail légitimement reconnu et récompensé.

Nous vous remercions par avance de l’attention que vous avez bien voulu porter à la présente information.

Le Principal et Mme Chausserie-Laprée

NB : Par décision du CA, les élèves des niveaux 4ème et 3ème ne peuvent pas cumuler l’option latin et l’option classe européenne.
L’option latin ne peut être arrêtée en fin de 5ème.