Publié : 25 mars 2013

Quels sont les besoins des oiseaux l’hiver ?

Recherches d’élèves de la 6° option EDD

Quelques élèves de la classe 6°EDD ont écrit des articles répondant au problème de la nourriture des oiseaux en hiver .
Voici des extraits des meilleurs travaux, effectués de façon non obligatoire. Félicitations à eux pour ce travail de qualité.

"En hiver les oiseaux ont besoin de manger plus pour se protéger du froid et maintenir leur corps à une température de 40°C. Ils perdent facilement leur chaleur.
En hiver c’est très difficile pour eux car les insectes et les graines sont rares.
De plus la nourriture est moins facile d’accès en raison de la neige ou du sol gelé. Ils doivent gratter sous les feuille sou les écorces et c’est une dépense énergétique supplémentaire.
De plus, les jours sont plus courts donc cela leur laisse moins de temps pour trouver leur ration quotidienne.
Et pour pouvoir voler, les oiseaux doivent être bien hydratés et laver leurs plumes donc il leur faut aussi de l’eau pour se "baigner" en plus de boire.
Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de les aider durant cette période difficile
."

Extraits des recherches de Matthieu, 6°EDD

"En hiver les oiseaux perdent 10 à 12% de leur poids par nuit. A l’abri du vent, ils gonflent leurs plumes et celles-ci prennent le rôle de couverture chauffante. Cela leur permet de survivre mais cela leur fait perdre 1/10e de leur poids en calories. L’aide pour leur apporter de la nourriture est alors plus que jamais indispensable".

Oiseau exotique choisi par Camille !

Extraits des recherches de Camille, 6°EDD.

"L’eau est essentielle, il faut la donner légèrement tiède et la renouveler plusieurs fois par jour.
Une astuce : de l’eau tiède versée dans une brique chauffée au four résistera plusieurs heures au gel.
Pour l’alimentation, on peut acheter des graines du commerce et ajouter des pépins de pommes ou de poires. La graine de tournesol est la plus nutritive de toutes.
Une demi-pomme fera aussi des heureux.
Les oiseaux insectivores se régalent de matières et de corps gras : lard non salé, gras de jambon, margarine.
A savoir : il faut varier les aliments, et les placer en différents endroits pour éviter les batailles, et les placer si possible en hauteur pour éviter les chats.
Quelques précautions :
Ne jamais donner d’aliments salés,
Ne jamais arrêter brutalement un nourrissage commencé : les oiseaux devenus dépendants seraient condamnés
Protéger les graines de la pluie
Offrir des aliments variés et de l’eau changé régulièrement.
"

Extraits des recherches de Gabriel, 6°EDD.

Chez Gabriel...

Grâce à tous ces bons conseils, nous avons assuré pendant toute la mauvaise saison une aide aux oiseaux du collège.
Les élèves ont apporté des graines, nous avons confectionné des mangeoires en matériaux recyclés (bouteilles plastiques, cartons...) et avons fabriqué des boules de graisses. Le tout a été renouvelé jusqu’à la semaine dernière. Nous allons certainement poursuivre encore une ou deux semaines. Heureusement, nous avons un peu de stock !
Notre mare assurait, quant à elle, l’apport en eau !

Mais attention, dès le printemps revenu, il faudra arrêter ce nourrissage afin que les oiseaux retrouvent une autonomie et une alimentation plus naturelle (bourgeons, fruits, insectes, vers de Terre ...).

Post-scriptum

"Grâce à l’installation d’une mangeoire, sur une branche du pin devant la fenêtre de ma chambre, j’ai pu observer des mésanges charbonnières, des chardonnerets (espèce protégée), un pic épeiche, des pinsons, rouge-gorges, merles etc...". Gabriel, 6°E